Self Care et Confinement

Comment vivre au mieux le reste du confinement 

Bon. Parlons peu parlons sérieux, 4 semaines de confinement ça commence à faire long. Qu’on soit dans un micro appartement seul, ou en couple, ou une jeune adulte enfermée avec ses parents (hello papa maman je vous aime mais vous me rendez ouf), on se demande tous comment on va tenir les prochaines semaines. Non parce qu’il début, on avait encore de l’inspiration pour trouver des choses à faire, mais là même les lives et les jeux sur Instagram nous rendent fous, et une fois qu’on a attrapé 120 tarentules sur Animal Crossing le temps commence à paraître vraiment très long. Trèèèèèèèès long. Et on commence à être stressés, à avoir du mal à garder notre calme, et à rêver de choses un peu étranges la nuit. Bref, le confinement commence à nous retourner le cerveau, et il est temps de mettre en place des mécanismes pour rendre les choses moins compliquées. Il est temps de prendre soin de soi #selfcare. 

 

Bon par contre, soyez prévenues. Chez Upper East Seine, on est pas du genre à faire du yoga ou de la méditation. On est plus du genre à ne pas savoir rester à rien faire. Donc, que faire pour survivre en confinement quand la méditation nous échappe complètement, qu’on est pas du genre posées et qu’on voudrait juste aller courir nu dans la rue pour retrouver notre liberté (faites pas ça, il y a encore des gens dans la rue. D’ailleurs que faites vous dans la rue, les gens ?). Pour nous le self care, ce sont tous ces petits riens, ces petites pratiques qui nous permettent de rester sains d’esprits, qui nous redonnent des petits coups de boost, nous aident à nous sentir mieux, et nous rendent heureux quelques instants. 

 

Soyez prévenues partie 2 : Dans ce que nous disons, rien n’est une injonction. Nous vivons dans une période de confinement, ce n’est pas une retraite de bien-être. Ce sont des temps stressants, des gens meurent et nous sommes tous inquiets pour nos proches. Certains d’entres nous ont la chance d’avoir un foyer, et d’être entourés de gens qui, même s’ils nous courent sur le haricot assez fréquemment en ce moment, nous aiment et nous aident à accepter l’enfermement. Ce n’est pas la chance de tout le monde. Donc si la seule chose que vous parvenez à faire en une journée c’est vous lever pour faire les trois mètres qui séparent votre lit de votre canapé, et ce pour regarder une série, c’est tout à fait compréhensible. Et surtout ne vous sentez pas coupable pour ça. L’humain n’est pas forcément fait pour rester enfermé, on a pas tous la force de se lancer dans plein de projets, et on a pas tous l’énergie de Lisa Gachet qui refait actuellement tout son appartement (@lisagachet). Moi la première, je m’étais promis plein de choses : Tout savoir de l’astrologie (basic right ?), réviser mon code, ré-apprendre l’espagnol … Guess what ? Tout ce que j’ai fait, c’est re-regarder les 6 saisons de Brooklyn 99. Do I feel great about it ? Pas des masses. Mais est-ce que je me sentais la force de faire autre chose ? Hell no. Et c’est normal. 

Ne vous mettez pas la pression. Pour quoi que ce soit. À part vous alimenter. Mangez, je m’en fiche si c’est du pain sec et des petits pois en conserve ou des cocopops, mais mangez, sinon votre cerveau ne fonctionne plus. 

stay safe stay home save lives self care inspiration

Après ce long prologue, allons-y pour les conseils pour prendre soin de soi et sa santé mentale, et devenir un pro du self care de survie pendant le temps de confinement qu’il nous reste. 

1. Appelez vos amis

Partout sur Instagram, on voit ces groupes d’amis qui prennent l’apéro via FaceTime. Mais je sais que beaucoup ne le font pas, se contentent d’envoyer des messages par ci par là, parce que vraiment parler au téléphone ce n’est pas leur truc. Et c’est compréhensible. Mais on a tous besoin d’entendre d’autres voix, de savoir comment vont nos amis et nos proches pour de vrai. Pas de pression pour faire des visio-conf si vous n’en avez pas envie. Et pas de pression non plus pour boire un verre et se faire les apéros que tout le monde montre sur Insta. Si c’est juste pour pleurer au téléphone ou parler de vos match Tinder (que vous ne pourrez pas rencontrer avant la fin du confinement mais ça teste les capacités de communication des gens 😏) go ahead. Le principal en temps d’isolation et de confinement c’est, paradoxalement, de ne pas s’isoler. 

2. Créez une playlist et danser ou pleurer dans votre chambre / appartement / placard 

Vos voisins du dessous ? Who cares, votre mental health est notre priorité. Mettez des musiques qui vous redonnent le moral, certes, mais ne boudez pas ces titres qui vous font bien bader. Pleurez jusqu’à ce que mal de ventre s’en suive si nécéssaire. Après ça ira beaucoup mieux. Pendant le confinement, on a tous l’impression d’être engourdis, physiquement et mentalement. La musique, ça aide à vivre ses sensations et ses sentiments à 1000%, et ça fait un bien fous. 

dance alone fun confinement woman

3. Faites une pause Instagram et TikTok quelques heures 

Si vous êtes sur votre canapé depuis des heures et que vous commencez à vous sentir déprimée, arrêtez de scroller Instagram ou TikTok (damn on pourrait faire tout un article sur TikTok). Vous avez surement passé trop de temps à regarder des gens qui ont l’air de vivre leur meilleure vie pendant ce confinement. Deux options : Soit ils ne montrent que ce qui va, soit ils ne sont pas faits comme vous et l’isolation leur fait du bien. Quoi qu’il en soit, en trop grosse quantité ça peut devenir culpabilisant, voire complexant. Ça vous donne l’impression que si vous n’en faites pas assez, ou si vous ne faites pas en sorte de devenir votre meilleur self, vous êtes un raté. Et clairement, c’est un cercles vicieux que le blog (et la newsletter) Tapage résume parfaitement. D’ailleurs si vous voulez une bonne dose de bonne humeur, mais aussi de coups de gueules féministes, d’information, et de témoignages, abonnez vous à leurs réseaux et téléchargez leur app. C’est une merveille.

Self Care Tapage confinement survie guide

Bref, en cas de déprime ou de culpabilité de ce genre, ouvrez votre fenêtre, prenez un bon bol d’air, respirez un peu, prenez un grand verre d’eau. Si vous vous en sentez capable, faites quelque chose de productif, un peu de sport si vous aimez ça, ouvrez un livre, cuisinez-vous quelque chose, ou mettez juste un film ou une série qui ne parle pas de confinement.

4. Ne vous forcez pas à regarder les informations tous les soirs.

Les journaux de 20h ont un don pour nous faire très peur et nous répéter les mêmes choses 12 fois de 12 manières différentes concernant la pandémie et le confinement. Trouvez d’autres moyens de vous informer (@hugodecrypte sur Instagram, l’application Slate, et on en passe). On ne vous dit pas de faire l’autruche, juste de vous informer avec des sources plus pragmatiques et moins sensationnalistes.

5. Find your own space

Si vous vivez avec votre partenaire, avec des colocataires, ou avec votre famille, il se peut que la cohabitation permanente devienne parfois un peu too much. Et c’est normal. Même si on aime nos potes, notre significant other, ou notre famille, rester avec eux non-stop peut s’avérer compliqué. Très vite, les petites manies de chacun deviennent particulièrement insupportables. Pour éviter de partir en clash (c’est testé, on veut pas ça), essayer de vous isoler, de quelque manière que ce soit. On a tous besoin d’un moment à soi, rien qu’à soi. Si ça veut dire s’enfermer dans la salle de bain ou dans les toilettes pendant quelques minutes, so be it ! Si vous avez la chance d’avoir un espace rien qu’à vous, encore mieux. Mais ne pensez pas que le confinement doivent obligatoirement signifier faire des choses ensembles tout le temps. Par exemple, vous pouvez décider de faire chacun les choses de votre côté (du télétravail si vous le pouvez, ou une autre activité), et retrouvez-vous pour les repas uniquement ! Comme ça, vous pouvez encore vous demander « Comment s’est passée ta journée ? » Et ça, ça donne un petit goût de normalité dont on a bien besoin.

breathe neon inspiration confinement green

6 . Préparez la sortie !

Si vous avez besoin d’évasion, planifiez votre voyage pour cette été (même si vous partez pas, on a toujours le droit de rêver). Planifiez tout : Transports, logements, restaurants, sorties. Ou alors planifiez votre première journée ou semaine de fin de confinement. Vous verrez, ça vous fera voir plus loins que ce confinement. Parce qu’à un moment, on sortira tous, on retrouvera nos vies. À l’heure où vous lisez cet article, vous avez survécu à toutes les épreuves de votre vie. Toutes. Ce confinement n’en est qu’une de plus, et you got this. 

 

On vous aime toujours autant d'amour, et plus que jamais, restez chez vous. De toutes manières dehors il n'y a rien d'ouvert et on se fait arrêter à tous les coins de rue. 

 

 

Laisser un commentaire