Eco-résolutions à adopter en 2020

Que les choses soient claires : Je déteste les résolutions. Ça fait trois semaines que je regarde tout le monde sur Instagram parler de ses résolutions pour 2020, et ça me donne des palpitations. Je suis persuadée que c’est une invention d’un démon pour nous faire culpabiliser de notre envie de tout simplement ne RIEN FAIRE DU TOUT. Parce soyons honnêtes : On tiendra pas nos résolutions. Loin de moi l’idée de vous démotiver, bien au contraire. Je fais de la dé-culpabilisation. 

___________________________________________________________________________________________________

 

Je suis persuadée que même si on est super excités à l’idée que ce soit une nouvelle décennie, il n’en reste pas moins qu’à l’échelle de l’existence de la vie sur terre, le premier janvier, c’est un jour comme un autre (oui, j’ai besoin de me convaincre, moi aussi j’ai pris des résolutions que je ne tiendrai pas).

Mais que les choses soient claires également : Quoi qu’il arrive, on va pas pouvoir s’en empêcher, dans un coin de notre tête. On va tous en prendre, des résolutions qu’on tiendra pas. C’est pas de notre faute, c’est instinctif. Tout le monde le fait autours de nous. Alors on va le faire aussi, même si on l’assume pas (moi j’assume pas, allez dire à votre boss que votre bonne résolution c’est d’arrêter de jurer comme une poissonnière). Du coup, j’ai pris une décision.

Cette année, (outre ma résolution d’arrêter de jurer comme une poissonnière) je ne prendrai pas de résolutions qui provoquent une énorme pression sur mon corps, ou ma manière d’être. À la place, je vais prendre des résolutions qui, at the end of the day, seront bien plus importantes, et signifiantes sur le long terme : je vais prendre des éco-résolutions, des résolutions qui seront bénéfiques pour la planète, qui en a bien besoin en ce moment. Et comme je suis chouette (et que je veux pas le faire toute seule), je vous les partage. 

 

Les bonnes résolutions éco-friendly 2020 (twentytwenty🤞)

 

1) No more fast-fashion

shopping vêtements fripperies magasins

Coupable, je suis. C’est encore difficile de ne pas acheter de vêtements dans les grandes enseignes. Pourtant l’industrie de l’habillement est une des plus grandes causes du réchauffement climatique. Cette année, je dis enough is enough. 

Alors soyons honnêtes, je ne vais pas arrêter d’acheter des vêtements, j’en suis pas encore capable. Par contre, je ne vais pas acheter de vêtements neufs, uniquement de la seconde main (Vinted is my one true friend). Si vous aussi vous voulez arrêter la fast fashion et que vous avez la chance d’être riches comme crésus, vous pouvez également trouver des pièces sublimes chez des marques engagées, françaises, qui font des trucs de fou.

 

    2) No more plastic à usage unique 

    Voilà un moment qu’on en entend énormément parler. Et pourtant (moi la première) on est loin d’y être. Le plastique est tellement intégré à nos habitudes quotidiennes que c’est même parfois difficile de le voir. Mais heureusement on a de plus en plus d’alternatives top pour éviter le plastique. Gardez l’oeil ouvert, pour vous aider à adopter cette résolution, on vous prépare un challenge qu’on a bien l’intention de nous aussi, suivre à la lettre :)

     

    3) Acheter plus responsable

    marché légumes biologiques courses

     

    Que ce soit pour la nourriture, les livres, le maquillage, ou encore les bijoux, je choisis souvent la facilité. Jeff Bezos a tendance à être mon gars sûr. Et en 2020, ça pourrait être intéressant de trouver d’autres endroit où faire ses courses, sans pour autant dépenser plus. Que ce soit de jolies librairies indépendantes, des marques made in France pour la cosmétique, ou encore des épiceries, quitte à donner mon argent, autant le donner aux bonnes personnes ! Mais acheter plus responsable, ça va aussi passer par une drastique limitation de ma consommation d’avocats, de bananes, ou des fruits et légumes qui prennent plus l’avion que moi … Promis, on vous partagera nos trouvailles !

    4) Limiter les mails

     

    mails ordinateur mac laptop

    Dis comme ça, ça a l’air complètement random. Mais en réalité, cette pratique anodine qui fait partie de notre quotidien génère énormément d’énergie, et de CO2. Le site

    Quelle Energie fait la remarque suivante : « imaginons que vous envoyiez 30 mails par jour à différents destinataires pendant un an, cela correspond à presque 330 kg de CO2, soit plusieurs milliers de km d’essence utilisés en voiture ». Crazy, right ? C’est pareil quand on en reçoit ! Donc désabonnons nous de toutes ces newsletters que nous ne lisons pas, désabonnons-nous des listes des marques qui envoie 3 mails par jour (Glossier, I’m talking about you), et supprimons nos mails une fois que nous les avons lu ! De fait, le stockage de nos mails se fait sur des bases de données dont la consommation en énergie est énorme ! Facile à faire, et fera vraiment la différence (accessoirement, voir 3k mails dans sa boite c’est anxiogène comme jamais).

      

    5) Faire mes propres produits d’entretien

    ménage produits entretien DIY maison lavage vaisselle

     

    Promis, c’est pas juste parce que c’est hype et que je passe trop de temps sur Pinterest. Le fait est que les produits d’entretiens qu’on trouve en grande surface sont vraaaaaiment terribles pour l’environnement. Sans compter qu’ils sont, pour certains, testés sur les animaux (qu’on m’explique l’intérêt de tester un produit d’entretien sur un animal, je suis toute ouïe !). Et puis ils sont chers. Et quand on les achète bio, ils sont emballés dans plein de plastique. Cette année, j’ai donc décidé de me mettre en quête de recettes pour faire moi-même ces produits. Là encore, keep your eyes peeled pour des recettes sur le blog, une fois qu’on les aura testées (on est comme ça nous, on partage). 

     

    Voilà donc 5 résolutions pour 2020, que toute l’équipe UES va essayer d’appliquer, parce qu’esprit d’équipe oblige 🦹‍♀️

    On vous tiendra au courant sur Instagram, duh ! Wanna join ? 

    Mots clés: environnement, lifestyle

    Laisser un commentaire